Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

Archive pour mai, 2019

Évolution ? Impossible !, chap. N°8 – Début du Mal et de l’Humanité

Posté : 25 mai, 2019 @ 11:13 dans Évolution ? Création ? Croire où ... ! | Pas de commentaires »

Évolution ? Impossible ! Alors croire à … … ?

 

Chapitre N° 8

 

Fin du sixième jour

 

Début du Mal et de l’Humanité

 

 

Dans le chapitre précédent je vous ai posé l’histoire d’Adam et Ève du sixième jour de la Création conté par les « Jubilés ».

Là, c’est aussi l’histoire du commencement de l’humain sur la terre de la Planète Terre.

Les deux humains façonnés des mains d’EL-SHADDAÏ ont reçu le « Souffle de Vie » et vivent maintenant en Territoire d’Eden. D’après les « Jubilés » voilà une semaine d’année que ces deux humains sont dans le Jardin du Paradis qui s’étend des Chaines de Montagnes Ararat en Anatolie, et pour être plus précis dans le pays d’Arménie d’aujourd’hui, où le Tigre et l’Euphrate prennent leur source. Le Pishôn lui coulait de l’Arabie Saoudite vers le pays ‘Havila qui est le Yemen de nos jours quant au Gihôn qui partait du pays de Kush ou Coush, l’Éthiopie de nos jours et le Soudan, c’est le Nil d’aujourd’hui, donc quand je nomme le « Territoire d’EDEN » je ne me trompe pas de beaucoup.

Carte naissance des peuples et NationsLa terre du globe Terre à cette époque était d’un seul tenant séparé par des fleuves très larges. En effet l’Europe, l’Asie, l’Inde, l’Australie, les Amériques Nord et Sud, plus l’Antarctique ne formaient qu’un seul et même Continent, et il n’y avait qu’une seule Mer qui entourait toute la terre ou l’aride. N’oublions pas non plus que nos ancêtres mesuraient quatre mètres de haut et pesait entre deux cents et trois cents kilogrammes. Les restes humains trouvés par les archéologues et géologues sur toute la Planète, même dans les mers en est une preuve flagrante, je n’invente rien

Toutes ces terres désertiques comme le Sahara, Nevada, Arabie Saoudite, Perse, Désert de Gobi et bien d’autres n’existaient pas.

Le « Déluge » à transformé les Cieux en supprimant cette couche de vapeur d’eau qui mettait la Terre sous serre et qui filtrait les Ultra-Violets (UV) protégeant tout ce qui vivait des rayons nocifs du soleil, mais aussi la calotte terrestre en scindant l’unique Continent en plusieurs, l’Australie se détachant ainsi que l’Antarctique et les Amériques car pendant dix mois les plaques terrestres par le poids de l’eau se sont déplacées, et l’écorce terrestre  subit des pliures, froissements, effondrements, surélévations etc. et tout cela c’est passé il y a dix mille ans et encore ? …. Je suis un farfelue ? Certes pas ! car il y a deux mille cinq-cents ans le Nord de la France jusqu’au Pays Bas ce n’était qu’une immense forêt ou vivait une multitude d’animaux sauvages comme les loups, l’ours gris, le sanglier, le bison européen, le tigre, les différentes sortes de panthère, le lynx, etcCarte de l'Euphrate et du Tigre-

Je reprends l’histoire d’Adam et Ève, mais avec un autre livre apocryphe, « La Vie Grecque d’Adam et Ève »

Ève conte :

« Voici : lorsque nous gardions le paradis, chacun de nous gardait le domaine que Dieu lui avait attribué.

Le Diable, SAMMAËL, que l’on nomme aussi Satanaël parla à l’animal le plus sensé du Territoire d’Eden et dit : « Viens donc vers moi. » Et l’animal le plus sensé alla vers lui. Satanaël lui dit : « J’ai entendu dire que tu étais le plus sensé de tous les animaux et je viens m’entretenir avec toi. Pourquoi manges-tu de l’ivraie d’Adam et non des fruits du paradis ? Allons, faisons-le expulser du paradis comme il nous en a fait aussi expulser. » L’animal lui répondit : « Je crains qu’EL-SHADDAÏ ne s’irrite contre moi. » SAMMAËL lui répondit : « Ne crains pas ; sers-­moi d’enveloppe et je prononcerai par ta bouche des paroles pour les tromper. » »

Beaucoup « d’Écrits » disent que les deux premiers humains dans le Territoire d’EDEN avait un langage que les animaux comprenaient et vis-et-versa, mais aussi que ces animaux parlaient avec l’Être Suprême dont le langage était compris par les deux humains. Par raisonnement j’en déduis que tous les animaux se comprenaient entre eux et que ces langages étaient aussi compréhensibles pour les deux humains et le Fondateur de l’Univers.

« Aussitôt Sammaël dans la peau de l’animal le plus sensé du Paradis se suspendit aux murs de celui-ci. Lorsque les Anges d’El-Shaddaï montèrent l’adorer, Satanaël survint sous l’apparence d’un Ange, louant EL-SHADDAÏ comme les Anges. Je me penchai par­dessus le mur et je le vis semblable à un Ange. Il me dit : « Es-tu Ève ? » Je lui répondis : « Oui ». Il me dit : « Que fais-tu dans le paradis ? » Je lui répondis : « EL-SHADDAÏ nous y a placés pour le garder et pour en manger les fruits. » « Vous faites bien, mais vous ne mangez pas de toutes les plantes. »  « Si, nous mangeons de toutes, à l’exception d’une seule qui est au milieu du Paradis et dont El-Shaddaï nous a défendu de manger, car autrement nous mourrions. »

SAMMAËL dans la peau de l’animal le plus sensé vint me rendre visite plusieurs fois, toujours à l’heure de la prière des Anges et nous conversions de tout et particulièrement sur l’Arbre de la Connaissance, au centre du Territoire d’EDEN, du goût de ses fruits, leur saveur, mais aussi ce qu’il amenait en Esprits. Nous étions Adam et moi-même toujours nus et cela ne nous dérangeait pas, car nous n’en avions pas conscience. »

abp-Ève et l'animal le plus sensé« Alors l’animal le plus sensé me dit : « Sur la vie d’EL-SHADDAÏ, je m’afflige à votre sujet, car je ne veux pas vous laisser dans l’ignorance. Allons, mange donc et prend conscience de la valeur de l’arbre. » Je lui répondis : « Je crains que Dieu ne s’irrite contre moi, ainsi qu’il nous l’a dit. »  Il me dit : « Ne crains pas : dès que tu mangeras, tes yeux s’ouvriront et tu seras comme un Dieu, connaissant le bien et le mal. Sachant que vous seriez semblables à lui, EL-SHADDAÏ vous a jalousés et a dit : « Vous n’en mangerez pas. »  Quant à toi, fie-toi à la plante et tu verras une grande gloire. »  Mais je craignis de prendre du fruit. Il me dit : « Suis-moi donc et je t’en donnerai. »

« J’ouvris, il entra dans le paradis et passa devant moi. Il circula un peu, se tourna vers moi et dit : « Je me suis ravisé et je ne t’en donnerai pas à manger si tu ne me jures pas d’en donner aussi à ton mari. » Je lui répondis : « Je ne connais pas de serment par lequel te jurer, mais ce que je sais, je te le dis : par le trône du Maître, par les Chérubins, les Séraphins et par « l’Arbre de Vie », j’en donnerai aussi à mon mari. » Quand il eut obtenu de moi ce serment, il m’accompagna vers l’arbre et arrivé devant, il disparut. Alors la convoitise était grande en moi, j’inclinai la branche vers la terre, pris du fruit et mangeai. »

La première transgression du seul commandement, de la seule et unique interdiction : « Vous ne mangerez pas des fruits de « l’Arbre de Vie », « l’Arbre de la Connaissance », sinon vous mourrez c’est une certitude ! De tous les fruits, herbes, racines vous pouvez manger, mais de cet « Arbre-là » vous ne mangerez rien car c’est une mort assurée ! », car SAMMAËL, le premier Ange créé et le premier à s’être révolté contre son Concepteur et Créateur, connaissait bien « l’Esprit »humain, le cerveau de cette marionnette, ainsi que son fonctionnement alors il alla séduire le plus malléable, le plus faible, l’Esprit de la femme, et cette dernière n’a pas la fermeté relationnelle entre « le cœur et l’esprit »qui est dans le cerveau comme la sureté, certitude, dureté de l’Esprit mâle.

Certains « Écrits »bibliques expliquent qu’EL-SHADDAÏavait posé en premier un pantin androgyne comme lui, mais qu’il y eut un conflit important entre la partie femelle et la partie mâle détériorant tout le système relationnel « Cœur-Esprit ».En effet l’humain devait penser par le cœur, moteur de la vie, la vie étant le sang, non cérébral, en relation nerveuse avec le cerveau, donc un fil conducteur électrique important, c’est ce fil conducteur « Cœur-Esprit »qui était en « court-circuit » dans cet automate androgyne.

EL-SHADDAÏ,quand il se modela par lui-même, eut intérieurement ce problème du conflit de ces deux entités qu’il dût résoudre autoritairement entre sa partie mâle et sa partie femelle, la première nommée étant maître sur la seconde et cette dernière, complémentaire inséparable de la première, sans être égalitaire ; simplement que cette partie femelle intérieurement à EL-SHADDAÏ, voulait toujours avoir raison et cela entraînait des conflits cérébraux incessant qu’il a dû résoudre avant toute création, car ces gênes que l’on pouvait croire fort se rebellaient à cause de leur faiblesse. EL-SHADDAÏ se construisant de par lui-même au moment de modeler son cerveau eut cet affrontement qu’il dû déficeler et dénouer afin que la partie mâle de son corps et de son esprit ne soit pas obscurci, embrouillé par la partie femelle et que cette partie ne l’emporte pas extérieurement sur la partie femelle, ainsi qu’intérieurement et pour éviter ce conflit entre l’Homme et la Femme il fit la densité cérébrale moins importante chez la femme ainsi que la capacité, voilà pourquoi le squelette féminin est moins dense, tête comprise, que le squelette homme. Toute cette différence entre le masculin et le féminin est passé en Loi sempiternelle pour tout l’Univers, physique et chimie de l’infiniment grand à l’infiniment petit, base de la science.

Comment je vous écris cela je suis incapable de vous le dire, mais je le sais et cela est une vérité, une certitude de ce qui s’est produit à l’intérieur de ce Dieu et selon que nous soyons homme ou femme nous avons certains gènes qui sont indestructibles

L’Être Suprême avec ce polichinelle dans le creux de sa main, le modelant, dût faire le choix de la séparation des deux entités, mâle et femelle puisque sur une action bien établie, certaine, la relation conductrice, électrique, « Cœur-Esprit »sera de courant différent avec, pourtant, une même intensité, une même opinion, provoquant un conflit interne entre les deux, d’où la nécessité de séparer les deux, donc Il sculpta sa marionnette Adam, mâle, le déposa sur la terre de la Terre et lui insuffla le « Souffle de Vie »dans les narines et le pantin se mit à respirer et devint une âme vivante.Adam et Ève- au Paradis

Ève continue à conter

« À l’instant même mes yeux s’ouvrirent et je sus que j’étais nue et une grande honte s’empara de moi et tout le feuillage des arbres où j’étais, se dessécha et les feuilles tombèrent, sauf celui de la « Connaissance »et le figuier. Je me mis à pleurer amèrement car je pensais aussi au serment que j’avais fait à SAMMAËL dans la peau de l’animal le plus sensé. Alors je me façonnais un pagne avec les feuilles du figuier et voulais interpeler l’animal le plus sensé, mais celui-ci dans la crainte du courroux de l’Être Suprême, se cachait.

Me dissimulant de tous les animaux du Territoire d’Eden, je partis rejoindre Adam mon époux et pendant le trajet je fomentais comment je ferai manger du fruit à Adam. Satanaël m’avait inculqué la convoitise, la vanité, et l’orgueil les trois piliers du mal, je craignais EL-SHADDAÏ, mais dans mon cœur je désirai être aussi puissant que Lui.

Arrivé vers Adam et me cachant dans les grandes herbes j’hélais Adam : « Adam, Adam, où es-tu ? Viens donc vers moi, je te montrerai un grand mystère. » Puis par des paroles de forfaiture et doucereuse comme-ci SAMMAËL parlait par ma bouche : « Allons, mon seigneur Adam, écoute-moi, mange du fruit de l’arbre de la « Connaissance », et tes yeux se dessilleront, tu deviendras comme un Dieu »« Mais EL-SHADDAÏ s’irritera contre moi » - « Ne crains pas : dès que tu mangeras de ce fruit tu auras la connaissance du bien et du mal et tu deviendras comme Lui, mon Seigneur » Je le persuadais de manger du fruit avec une langue mielleuse, flatteuse, délectable, douce mais sournoise et hypocrite et, à force de dissuasion, vantant les qualités et la saveur du fruit Adam fléchit un instant et mangea du fruit. Ses yeux se dessillèrent et il eut honte de sa nudité. Alors il se mis en colère contre moi : « Femme mauvaise, qu’as-tu perpétré entre nous ? Tu m’as égaré de la gloire d’EL-SHADDAÏ »

Rel-Anges -  Les 7 TrompettesA l’instant même les trompettes sonnèrent dans tout le Paradis, et moi Adam j’eus honte de ma nudité et je me fis un vêtement avec des feuilles de vigne pour cacher ma honte, et pendant ce temps tous les Anges de l’Eden venaient aux sons des trompettes aux pieds de l’Archange Michel, Ange dédié aux Armées Célestes. Au son de ces trompettes nous fumes saisis de crainte car EL-SHADDAÏ venait dans le Paradis.

Nous sûmes son arriver car toutes les plantes se mirent à fleurir dans tout le « Jardin » alors nous eûmes peur et nous nous cachâmes et EL-SHADDAÏarrivât au pied de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal

EL-SHADDAÏ appela Adam en disant : « Adam où t’es-tu caché ? Penses-tu que je ne peux pas de trouver ? Une construction sera-t-elle cachée à celui qui l’a construite ? » Alors Adam répondit ainsi : « Non, Seigneur, nous ne nous cachons pas de toi dans la pensée que tu ne peux pas nous trouver, mais j’ai eu honte parce que je suis nu et je crains ta puissance, Maître » L’Être Suprême répondit : « Qui t’a montré que tu étais nu ? À moins que tu n’aies abandonné le commandement que je t’avais donné à garder ? » Et EL-SHADDAÏ continuant : « Adam est-ce que tu as mangé da l’arbre dont je t’avais ordonné de ne pas manger sinon tu mourrais ? » L’homme répondit : « La femme que tu as mise auprès de moi, c’est elle qui m’a tendu le fruit de l’arbre et j’ai mangé ! » Adam se souvint alors de la parole qu’Ève lui avait dite : « Je ferai en sorte que tu ne coures aucun risque auprès d’EL-SHADDAÏ » Le Très-Haut se tourna vers Ève en disant : « Pourquoi as-tu fait cela ? » Ève : « L’animal le plus sensé m’a trompée »

Puis EL-SHADDAÏ dit à Adam : « Puisque tu n’as pas écouté mon commandement et que tu as écouté ta femme, maudite soit la terre à cause de toi ! Tu la travailleras, mais elle n’aura plus sa fécondité et elle fera croitre pour toi épines et ronces ; c’est à la sueur de ton visage que tu mangeras ton pain, accablé par la chaleur et oppressé par le froid, et tu ne connaîtras plus la douceur, l’amertume t’accablera, même les animaux que tu dominais s’agiteront, se soulèveront contre toi parce que tu n’as pas gardé mon commandement. »

Puis se tournant vers Ève Il dit : « Puisque tu as écouté l’animal le plus sensé et que tu as rejeté mon injonction, tu seras dans les peines et les souffrances intolérables. Tu enfanteras tes progénitures dans l’angoisse et les grandes douleurs et tu risqueras d’y perdre la vie. Tu avoueras ta faute jusqu’à dire : « Seigneur, Seigneur, sauve-moi et je ne retournerai plus au péché de la chair ! » C’est donc sur tes paroles que je te jugerai, eu égard à l’inimitié que SAMMAËL l’Ennemi a conçue contre toi et tu retourneras vers ton mari qui dominera sur toi. »abp-Ève, le fruit de l'Arbre

Après avoir dit cela, EL-SHADDAÏ se tournant vers l’animal le plus sensé dans une grande colère : « Puisque tu as accepté d’être l’enveloppe de SAMMAËL et que tu l’as servi jusqu’à égaré ceux dont le cœur était faible, maudit sois-tu parmi tous les animaux ! Tu seras privé de la nourriture dont tu usais et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie. Tu marcheras sur le poitrail et sur le ventre ; tu seras privé de tes mains et de tes pieds, et il ne te sera laissé ni oreille, ni aile, ni un seul des membres qu’ont ceux que tu as séduits dans ta malice et que tu as fait expulser du Paradis. Je mettrai une inimitié entre toi et leur descendance : celle-ci te visera à la tête et, toi tu la viseras au talon jusqu’au jour du Jugement, et ton nom sera maintenant « Serpent » »

Toutes les religions, Chrétiennes et Musulmanes, content que c’est le « Serpent »qui tenta Ève alors que cette histoire est fausse puisque le « Serpent »n’existe pas encore parmi tous les animaux créés et pourtant la Bible parle de « Serpent »

Genèse III : 14-15, « Alors Yahvé Dieu dit au serpent : Parce que tu as fait cela, maudit sois-tu entre tous les bestiaux et toutes les bêtes sauvages. Tu marcheras sur ton ventre et tu mangeras de la terre tous les jours de ta vie.Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t’écrasera la tête et tu l’atteindras au talon. »

L’animal le plus sensé ressemblait aux invisibles comme les Anges puisqu’il possédait des membres avec des mains et des pieds, en plus des ailes, sans pour autant être un humain ou un Ange et l’Être suprême lui supprime tout, même les oreilles

Il me reste maintenant beaucoup de question. Connaissant le cerveau féminin, en libérant SAMMAËL, se doutait-il que ce dernier attaquerait en premier la femme ? Car à aucun moment SAMMAËL n’est venu voir l’Homme pour le faire transgresser, pourquoi ? Pourquoi EL-SHADDAÏa-t-il laissé le champ libre à Satanaël ?Les deux premiers humains connaissaient la sentence de leur transgression, alors pourquoi Ève a accepté d’écouter l’animal le plus sensé et cela sur plusieurs jours voire semaines et mois ?

Adam resta une semaine d’année seul dans le Territoire d’EDEN. Puis Adam et Ève restèrent une semaine d’année dans ce Territoire et c’est seulement les deux dernières années que l’animal le plus sensé commença à converser avec Ève. C’est Ève toute seule qui abaissa la branche pour prendre le fruit interdit, donc son action fut volontaire, SAMMAËL avait bien fait son travail, puisqu’il a réussi à ce qu’Ève oubli la sentence d’EL-SHADDAÏ, et qu’elle ne pense qu’à l’Arbre et à ses fruits, mais aussi à la puissance qu’elle allait acquérir, être l’égale de son Concepteur, il l’avait « bien travaillé au corps »comme l’ont dit en jargon sportif, surtout en « esprit »puisqu’il s’en était fait une adepte, disciple, partisane, « le fruit était mûre » SAMMAËL n’avait plus qu’à l’accompagner jusqu’à « l’Arbre de la Connaissance »,il savait qu’elle ferait le reste seule.

Adam & Eve chassés du Territoire d'EdenPuis il fallait qu’elle oblige son époux à en manger. Alors Adam pourquoi a-t-il accepté de manger du fruit ? A-t-il eu peur de se retrouver tout seul sans un être semblable à lui ? L’a-t-il suivi par amour ? Que de questions sans réponse, alors à notre mort, quand nous monterons pour notre premier Jugement, peut-être apprendrons-nous ce qui s’est passé réellement !

C’est la fin du sixième jour, EL-SHADDAÏà chassé l’homme et la femme du Paradis et a posé des Gardes armées de leur épée afin que personne ne rentre dans ce Paradis. Dans son cœur il sait que l’humain ira plus facilement vers le méchant que vers Lui, mais même à cette époque il y avait des humains fidèles à EL-SHADDAÏ.

A la veille du septième jour cet Être Suprême va se reposer de toutes ses créations.

Espérant que je n’ai pas été trop ennuyeux avec vous, en dehors de toute religion ceci est notre histoire, d’où nous venons car l’Évolution c’est impossible, notre corps est trop complexe, mais en plus nous possédons « l’Esprit » cette chose invisible qui fonctionne par de la matière grise, possédant des milliards de connections. Cet « Esprit »c’est cette chose invisible, intouchable, impalpable, le jardin secret de tous les humains car personne, je le dis bien, personne ne peut entrer dans le cerveau d’un autre semblable, homme ou femme, vu que « l’Esprit »est égalitaire, riche ou pauvre, tous les humains possèdent « l’Esprit », siège de l’Intelligence qui elle, n’est pas égalitaire comme le vent, Jean III : 8, « Le vent souffle où il veut et tu entends sa voix, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Ainsi en est-il de quiconque est né de l’Esprit. », et Ecclésiaste XI : 5,« De même que tu ne connais pas le chemin que suit le vent, ou celui de l’embryon dans le sein de la femme, de même tu ne connais pas l’œuvre d’EL-SHADDAÏ qui fait tout. », ni la mémoire, ni le raisonnement et la réflexion parce que « l’Esprit »est personnel et fonctionne avec le cœur, demeure de la pensée, habitat des sentiments et fil conducteur « Cœur-Esprit ».Comme je l’écris souvent : « Tu pourras m’empêcher de te traiter d’imbécile, d’idiot, mais tu ne pourras jamais me combattre de le penser. »

Par la pensée, donc par « l’Esprit »avec sincérité portez-vous bien !, et prenez soins de vous, de votre maisonnée où si vous aimez mieux de votre famille !

Salutations cordiales pour vous Tous !

Restez fidèle à ce Dieu seul et unique que je nomme EL-SHADDAÏ !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Évolution ? Impossible !, chap. N°7 – Histoire d’Adam et Ève

Posté : 17 mai, 2019 @ 12:40 dans Évolution ? Création ? Croire où ... ! | Pas de commentaires »

Évolution ? Impossible ! Alors croire à … … ?

 

Chapitre N° 7

 

Histoire d’Adam et Ève du sixième jours

 

par les « Jubilés »

 

Le sixième jour création de tous les animaux terrestres, sauvages et domestiques, et à la fin du sixième jour l’Homme, marionnette, pantin, créé par l’Être Suprême est déposé sur la terre de la planète Terre et reçoit le « Vent de Vie » et l’Homme devient une âme vivante.

Il a façonné cet automate à son image, son reflet en tout, c’est-à-dire physiquement, même silhouette, mais en plus que cet humain soit comme lui sur la Terre un « Dieu », capable d’inventer, modeler, sculpter, fabriquer, librement de son propre chef et pour savoir si cet humain lui serait fidèle il lui posa qu’une seule et unique interdiction.

Rel-El-Shaddaï créa la Galaxie Terre (2)II Hénoch Livre des Secrets XXX : 10-16

Le sixième jour j’ai commandé à ma sagesse de créer l’homme de sept uniformités : un, sa chair de la terre ; deux, son sang de la rosée ; trois, ses yeux du soleil ; quatre, ses os de la pierre ; cinq, son intelligence de la rapidité des anges et des nuages ; six, ses veines et ses cheveux de l’herbe de la terre ; sept, son âme de mon souffle et du vent.

Et je lui ai donné sept natures : à la chair l’ouïe, les yeux pour la vue, l’odeur à l’âme, les veines pour le toucher, le sang pour le goût, les os pour l’endurance, et la douceur pour l’intelligence [plaisir].

J’ai conçu un parler astucieux pour s’exprimer, j’ai créé l’homme de nature invisible et visible, de tous les deux sont sa mort et sa vie et son image, il connait la parole comme certaine chose créée, petit dans la grandeur et encore grand dans la petitesse, et je l’ai placé sur terre, un second ange, honorable, grand et glorieux, et je l’ai nommé comme Gouverneur pour régner sur terre et pour avoir ma sagesse, et il n’y en avait aucun comme lui sur la terre de toutes mes créatures existantes.

Et je l’ai nommé d’un nom, des quatre éléments, de l’est, de l’ouest, du sud, du nord, et j’ai nommé pour lui quatre étoiles spéciales, et j’ai appelé son nom Adam, et lui ai montré les deux voies, la lumière et l’obscurité, et je lui ai dit :

« Ceci est bon, et ceci mauvais », et je devrais apprendre s’il a de l’amour envers moi, ou de la haine, afin qu’il soit clair que ceux de sa race m’aiment.

Pour ça moi j’ai vu sa nature, mais n’a-t-il pas vu sa propre nature, donc en ne voyant pas il péchera plus mauvaisement, et j’ai dit après le péché qui est là mais la mort ?

Et j’ai mis le sommeil en lui et il est tombé endormi. Et j’ai pris de lui une nervure, et lui ai créé une épouse, que la mort devrait venir à lui par son épouse, et j’ai pris son dernier mot et ai appelé son nom mère, c’est-à-dire, Ève. »

Alors savait-il que l’humain se détruirait lui-même ?

Voilà pourquoi il déposa en premier l’Homme sur la Terre, qu’il lui insuffla un « Souffle de Vie » et que cet auguste devint une âme vivante, et seulement après il libérera SAMMAËL et les Siens de leur profond sommeil. En cette période nous sommes à la fin du sixième jour, mais cet Être Suprême ne se repose pas encore.

Testament de Néphtalie chapitre II : 5, «Non pas qu’on puisse dire qu’il y ait supériorité en quoi que ce soit, ni sur le visage ou autres choses semblables, car Elohim fit toutes choses bonnes dans leur ordre, les cinq sens dans la tête à laquelle pour donner belle apparence il a ajouté les cheveux. Il joignit la tête au cou, la compréhension en plus, le cœur pour la pensée, le ventre pour séparer ce qui est dans l’estomac, la trachée pour inspirer l’air, le foie pour la colère, la bile pour l’aigreur, l’amertume, la rate pour le rire, les reins pour la ruse, les muscles lombaires pour la puissance, les flancs pour se reposer, se coucher, les hanches pour la force, et ainsi de suite, le tout avec rigueur, assonance, dans une belle eurythmie. »

Le texte d’Hénoch dicté par un Ange, Ouriël, explique bien que l’humain possède deux images, l’une visible et mortelle et l’autre invisible, comme les Anges, pas de la même matière, qui doit continuer à vivre, mais comment ? Jésus le Nazôréen fait un enseignement car il dit que des âmes erreront dans le firmament sans jamais se reposer, tandis que d’autres seront dans une « Demeure » à se reposer en attendant la résurrection pour les deux cas d’âme, car dans Jean XIV : 2, il dit : « Dans la maison de mon Père, il y a de nombreuses demeures, sinon, je vous l’aurais dit ; je vais vous préparer une place. », et le Disciple Saül de Tarse dit « Paul » dans sa deuxième lettre aux Corinthiens : II Corinthiens V : 1, « Nous savons, en effet, que si la tente dans laquelle nous vivons — c’est-à-dire notre corps terrestre — est détruite, Dieu nous réserve une habitation dans les cieux, une demeure non faite par les hommes, qui durera toujours »Rel-El-Shaddaï, l'Homme dans ses mains ... 400

Cela fait une semaine d’année qu’Adam est sur la Terre en Territoire d’Eden et qu’il donne un nom à tout ce qu’il voit plante, bête, bestiole, animal sauvage, animal domestique, mâle et femelle et lui se rend compte qu’il est tout seul que rien n’est à son image, voilà pourquoi EL-SHADDAÏdit Genèse II 17-19, « Et EL-SHADDAÏ fit à l’homme ce commandement : « Tu peux manger de tous les arbres du jardin.Mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal tu ne mangeras pas, car, le jour où tu en mangeras, tu deviendras passible de mort. »

EL-SHADDAÏ dit : « Il n’est pas bon que l’homme soit seul. Il faut que je lui fasse une aide qui lui soit assortie. »

Les Jubilés conte :

« Et au cours des six jours de la deuxième semaine, suivant la parole d’EL-SHADDAÏ, nous apportâmes vers Adam toutes les bêtes et tout le bétail et tous les oiseaux et tout ce qui bouge sur la terre et tout ce qui bouge dans l’eau selon leurs espèces et selon leurs classes : les bêtes le premier jour, le bétail le deuxième jour, les oiseaux le troisième jour et tout ce qui bouge sur la terre le quatrième jour, et tout ce qui bouge dans l’eau le cinquième jour. Et Adam les nomma tous de leurs noms respectifs et comme il les nomma ainsi fut leur nom. Et le cinquième jour Adam vit tout cela, mâle et femelle de chaque espèce qui était sur la terre mais il était seul et ne trouva pas de partenaire pour lui.

Et le seigneur nous dit : « – Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; faisons une épouse pour lui ! »Et le Seigneur notre Dieu fit tomber un profond sommeil sur lui et il dormit, et il prit une côte parmi ses côtes pour la femme et cette côte est à l’origine de la femme parmi ses côtes et il reconstruit la chair à sa place et fabriqua la femme. Et il sortit Adam de son sommeil qui s’éveilla et se leva le 6e jour et il la lui amena et il la connut et lui dit : « – C’est maintenant os de mes os et chair de ma chair, elle sera appelée femme, car elle est prise de son mari. » Ainsi homme et femme seront un et ainsi un homme quittera son père et sa mère et s’unira à sa femme et ils seront une chair. »

Alors EL-SHADDAÏendormit Adam, et il lui prit le cartilage de la basse côte, et façonna avec, la femelle humaine de même conception mécanique au niveau de tous les organes sans exception, armature comprise, avec les os un peu plus plat pour le squelette, une densité cérébrale moins importante, mais une différence énorme dans le ventriculaire, le secret de la « Vie »,de la reproduction, avec une élasticité plus importante que chez l’homme, EL-SHADDAÏ a façonné deux marionnettes semblables et pourtant tellement différentes en masse musculaire, en esprit, car la femme ne sera jamais l’égale de l’homme, son complément indispensable, oui !, il n’y a qu’à regarder un corps musclé d’homme et de femme, le premier est beau, le second est vilain.

Adam reçoit EveRevenons à la fin du sixième jour, où la dernière création d’EL-SHADDAÏest terminée. Sammaël et les Siens sont toujours endormis et l’Être Suprême vient de réveiller Adam et offre « le Souffle de Vie »à la marionnette femme qui devient une âme vivante qu’il nomme Ève, et la présente à l’Homme Adamqui s’exclame, Genèse II :23 « Pour le coup, celle-là c’est l’os de mes os et la chair de ma chair ! »et ce Dieu ajoutera Genèse II :23-24, « Celle-ci sera appelée femme, car elle fut tirée de l’homme. C’est pourquoi l’homme quitte son père et sa mère et s’attache à sa femme, et ils deviennent une seule chair. »

Pour ce Dieu qui vient de créer deux merveilleuses machines, la seconde découlant de la première, ces deux plus magnifiques créations de tout l’Univers, il n’existe aucune création qui leur soit semblable tellement ces deux mécanismes sont d’une complexité indéchiffrable, puisqu’ils sont conçus pour fonctionner éternellement, mais en plus il désirait que ces deux corps, par le sentiment de l’amour platonique en premier, celui du cœur, et charnel ensuite dérivant du premier, ne fassent qu’un seul corps, comme ci ils formaient un ensemble androgyne, comme Lui, c’est-à-dire « Un ».

Par ce jeu de l’amour comme il a été pensé au départ, un plaisir, un aboutissement de joie des deux cœurs, amenait si les deux étaient en accord à la procréation. L’humain, avec l’aide de Sammaël, en a fait des scènes pornographiques, contre nature, par le vice, à la place de l’amour platonique, ce n’est plus des ébats amoureux qui viennent du cœur, mais chacun, égoïstement, recherchant son propre plaisir. Ces deux corps ne font que deux corps, bien distinctes, et pas « Un. », c’est la destruction de l’amour de cœur, l’homme et la femme, ou la femme avec la femme, l’homme avec l’homme, les deux ne pensent qu’au sexe, l’amour a disparu.

Je quitte toute ces actions mauvaises, dont certaines, EL-SHADDAÏ a en abomination, pour revenir à l’écriture de la fin du sixième jour.

La femme vient d’être amené à l’homme et tous les deux doivent entretenir le Territoire d’Eden en donnant un nom aux plantes, insectes, animaux sauvages et domestiques qu’ils croisaient sur leur parcours. Adam est resté seul sur la terre une semaine d’année soit sept ans, mais combien de temps Adam et Ève restèrent dans le territoire avant leur transgression ?abpw-Ève et le serpent

Dans les « Écrits Apocryphes »  il faut avoir un peu de raisonnement pour reconnaître le vrai du faux car le même « Écrits »selon que la traduction est grecque, latine, slave, copte, d’un même texte hébraïque cette translation sera différente avec des ajouts, retranchements, tournure de phrase linguistique, interprétation, herméneutique, transposition, etc., et l’exemple est flagrant dans la vie grecque d’Adam et Ève, ou la Vie latine d’Adam et Ève, plus les Jubilés, l’Apocalypse de Moïse, dont le nom diffère, mais le texte est pour ainsi dire le même.

Les deux humains sont créés et vivent dans le Territoire d’Eden, mais l’Être Suprême ne se repose pas encore.

EL-SHADDAÏlibéraSAMMAËLet les Siens de leur torpeur. SAMMAËL sortie de sa léthargie, a dû faire le tour de la Terre et de ses environs pour constater les changements, et maintenant il y avait deux humains, un mâle et une femelle. Sammaël avait une rancœur contre l’Homme car c’est par sa faute, pensait-il, qu’il avait été chassé des Cieux. Donc en faisant le tour du Territoire d’Eden il s’est aperçu qu’il était gardé par des Anges.

Les Anges tous les jours à la même heure montaient vénérer, adorer, leur Concepteur, EL-SHADDAÏ, et Satanaël, Béliar, Mastéma, autres noms donnés à SAMMAËL, enregistra tout ce qui était important pour lui.

Certains « Écrits »définissent l’animal, ayant sollicité Ève, comme étant un serpent ce qui est complètement faux, la Bible en donne la raison dans le Livre de la Genèse III : 14, et l’explication est encore plus approfondie dans les « Écrits »apocryphes.

Pour que je sois plus près de la vérité je changerai le « serpent » en « animal le plus sensé » comme cela est écrit dans les bons « apocryphes » car seulement à l’épilogue le terme « serpent ». Encore une petite remarque, dans le « Jardin Paradisiaque »les animaux, les humains, et l’Être Suprême avaient le même langage, où au minimum ils se comprenaient tous, du Dieu, aux animaux, aux humains.

Alors voilà ce que compte les Jubilés :

« Dans la première semaine, du premier jubilé,Adam et sa femme étaient dans le jardin d’Éden, et nous lui donnâmes le travail et l’instruisîmes à tout faire en ce qui concerne le labourage et l’entretien du Territoire d’Eden. Et il retournait la terre et était nu mais ne le savait pas et n’avait pas honte et il protégeait le jardin des oiseaux, des bêtes sauvages et bestioles et rassemblait ses fruits, ses herbes et plantes comme nourriture pour lui et sa femme

Adam donne un nom aux animauxEt à la fin des sept ans qu’il accomplit là, sept ans exactement, le dix-septième jour du deuxième mois, l’animal le plus sensé vint et approcha la femme, et dit à celle-ci : « Dieu t’a-t-il commandé en disant : Tu ne mangeras pas de tout arbre du jardin ? » Et elle lui dit : « De tous les fruits du jardin, EL-SHADDAÏ nous a dit : Mangez. Mais du fruit de l’arbre qui est au milieu du jardin, EL-SHADDAÏ nous a dit : « N’en mange pas, n’y touche pas de peur de mourir. »

Et l’animal le plus sensé dit à la femme :  « Vous ne mourrez pas forcément, mais Dieu fait savoir que le jour où vous en mangerez, vos yeux seront ouverts et vous serez comme des dieux et vous connaîtrez le bien du mal. »Et la femme vit que l’arbre était plaisant et agréable à l’œil et que son fruit était bon comme nourriture et elle en prit et mangea. Dès lors elle couvrit sa honte avec des feuilles de figue d’abord puis elle en donna à Adam et il mangea et ses yeux furent ouverts et il vit qu’il était nu et prit des feuilles de figue et [les] cousit ensemble et fit une bande pour lui et couvrit sa honte. »

« Et EL-SHADDAÏ maudit l’animal le plus sensé et était en colère contre lui à toujours […]. Et il était en colère contre la femme, car elle écouta la voix du serpent et mangea. Et il lui dit : « – Je multiplierai grandement ton chagrin et tes douleurs : en chagrin tu mettras des enfants et ta récompense sera auprès de ton mari et il dominera sur toi. » Et à Adam il dit aussi : « – Parce que tu as écouté la voix de ta femme et mangé de l’arbre dont je t’avais commandé de ne pas en manger, maudit soit le sol à ta cause : il t’apportera des épines et des chardons et tu mangeras ton pain à la sueur de ton front jusqu’à ce que tu retournes à la terre d’où tu as été pris, car tu es terre et retourneras à la terre. »Puis il leur fit des manteaux de peau, les en habilla et les renvoya du jardin d’Éden

Et le jour qu’Adam couvrit sa honte, le matin au lever du soleil de ce jour où il quitta le jardin, il fit une offrande d’une douce odeur d’oliban, de galbanum, de nataf et d’épices.

Et dès ce jour la bouche de toutes les bêtes et du bétail et des oiseaux et de tout ce qui marche et de tout ce qui bouge fut fermée afin qu’ils ne puissent plus se parler, car ils se parlaient tous l’un l’autre d’une seule lèvre et d’une seule langue. Et il renvoya du jardin d’Éden toute chair qui était dans le jardin d’Éden et toute chair fut dispersée selon leurs espèces et selon leurs classes à des endroits qui furent créés pour eux. »Adam & Eve chassés du Paradis

Je viens de vous poser ce que conte les « Jubilés ». « Les Jubilés »est un livre « Apocryphes » hébreu qui calcule le temps en « jubilés »soit en sept semaines d’année de sept ans chacune ce qui fait quarante-neuf ans. En effet les hébreux devaient cultiver la terre six ans et la laisser se reposer la septième année et récolter ce qui vient naturellement et au bout de sept semaines d’année, la septième année la terre devait, après les six ans, se reposer deux ans sans être cultiver, ce qui fait qu’un « Jubilés » était de cinquante ans.

Je ne vous ai pas posé les incohérences de ce Livre comme quoi Adam serait resté quarante jours sur terre avant d’entrer dans le Paradis ….

Je pensais arrêter les six jours de Création, mais j’aime bien essayer de trouver le vrai du faux alors cette histoire de Création est conté aussi par Adam et Ève et est plus complète que les « Jubilés » avec moins d’incohérence et plus de détail

Grâce aux intempéries importantes dans notre région de Montagnes nous somme privés d’Internet depuis plusieurs jours et nos entreprises sont en colère contre les fournisseurs qui ne sont pas pressé de nous dépanner peu importe le fournisseur d’Internet.

Prenez-soins de vous et de vos proches !

Portez-vous bien !

Salutations cordiales à tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus