Discernement Philosophie par Grandeloupo

Bienvenue à Tous et bonne lecture !…. Aprés, vous êtes libre de votre réflexion !

NdR-Dégénérescence … chap, N°2 – Un seul « Dieu »… Tour de …, Dispersion

Classé dans : Naissance des Religions créées par les Humains — 7 octobre, 2019 @ 17:31
La Naissance des Religions

 

Dégénérescence de l’humain et après le Déluge !

 

Chapitre N° 2

 

Un seul Dieu, une seule langue !

 

Tour de Babel. Dispersion !

 

Je quitte ces suppositions, supputations, pour revenir à une logique de raisonnement, de réflexion, beaucoup plus véridique vu les événements à venir. EL-SHADDAÏ, c’est décidé … ! , détruira tout ce qui vit, tout ce qui respire sur cette Planète car tout est mauvais, tout est abominable. Cet Être Suprême se servit d’un petit nombre de « Justes » pour construire cette immense caisse de bois et ils étaient au minimum cent-cinquante à deux-cents humains pour la construction, même s’ils possédaient un outillage et du matériel motorisé tournant grâce à l’hydrogène ou à la pile atomique.

Nephilim-geant-ОригиналEn dehors de la construction proprement-dit, il fallait penser au fourrage des animaux, plus la paille pour les excréments. Connaissant la propreté qu’exigeait EL-SHADDAÏ avec Moïse à la construction de la « Tente du Rendez-vous », je ne vois pas ce Dieu sans avoir élaboré un plan pour l’évacuation des excréments, des déchets, des eaux usées, ainsi que toute la propreté animal et humaine pour éviter les maladies.

De plus ce Dieu savait le temps que les humains et les animaux, tous confondus, allaient rester dans l’Arche. Je suis à me poser ces questions : si ces humains avaient l’intelligence à plus de soixante pourcents dû à la perfection de leur origine ils connaissaient, cela est certain, toute la chaîne du froid pour conserver les aliments en état de fraîcheur ? Donc ils devaient avoir des chambres froides ? L’Arche, au palier le plus bas, avait besoin d’être ventilée sur une longueur de trois cent-trente mètres, surtout qu’il n’y avait aucune ouverture, l’air venant du quatrième palier recouvert d’un toit en légère pente, droite, gauche, et sur les embouts. Il fallait un système de ventilation puissant pour chasser tous les gaz nocifs venant de la respiration, mais aussi des excréments et la profondeur était de trente mètres minimums. Les paliers avaient besoin d’éclairage, donc avec une certaine certitude les humains antédiluviens, connaissaient l’électricité, mais une électricité meilleure que là notre puisqu’elle était sans fil, et ils connaissaient aussi le réacteur nucléaire, ainsi que les piles atomiques. L’arche était éclairée et ventilée grâce à ce système de pile atomique, car pendant presqu’un an cette caisse de bois a eu besoin de cette énergie

Les « Écritures » les plus justes sont dans les apocryphes qui disent : « Tu entreras, ta famille et toi dans l’Arche et moi je fermerai la porte de l’extérieur et j’ouvrirai les cataractes du ciel »

« Et tu entreras dans l’arche, toi et ta famille, et tu y réuniras de tous les êtres vivants par couples, mâle et femelle, afin d’en conserver les espèces sur la terre.

Tu feras aussi dans l’arche provision de tout ce que mangent les bêtes. »

« Toi et ta Famille » représentent tous les humains qui travaillèrent à la construction de l’Arche et qui étaient en accord avec les « Principes » de ce Dieu seul et unique, cet Être Suprême, c’est-à-dire les oncles, tantes, frères et sœurs de Noé, mais aussi ceux des oncles et tantes ainsi que les amis qui entraient dans une famille par adoption comme cela se faisait énormément à cette époque.

Noé et les humains qui montèrent dans l’Arche emmenèrent tous les livres d’Hénoch, mais aussi tous les écrits sur les remèdes en botanique, les écrits de l’astronomie et l’astrologie, plus ceux qui furent écrit sur les technologies, les sciences, mais aussi les cartes de la Terre, enfin tout ce qui leur serait nécessaire et utile pour la construction, le drainage, l’alimentation en eau douce, ainsi que du matériel pour l’écriture, pour dessiner de mémoire, afin de se souvenir, car ils savaient qu’il allait pleuvoir sans discontinuer quarante jours et quarante nuits et que tout allait disparaître, les animaux, bêtes et bestioles, mais aussi les humains avec tout leur mauvais savoir comme les armes nucléaires de destruction massives car il est prouvé qu’avant le Déluge il y eu sur toute la planète Terre des tremblements de terre, des éruptions volcaniques, des destructions nucléaires. Et les géants, les ogres se tuaient entre eux pour se dévorer car EL-SHADDAÏ les avait rendus fous et cela jusqu’au dernier. La terre, pour les plus hauts sommets, resta plus de neuf mois sous l’eau et plus de dix mois pour la terre qui resta au niveau de la mer, car cette terre avait besoin d’être lavée de toute cette radioactivité.Myst-Yonaguni sous l'eau- Underwater-pyramid-1 Myst-Yonaguni sous l'eau-Terre le sphinx

Avec eux ils emmenèrent des graines de toutes sortes d’arbres, fruitiers et autres, herbes, fleurs, mais aussi pour la culture, comme des plans de vignes, de bananiers, de palmiers et tellement d’autres, tout cela ils le prirent dans l’Arche.

Comme déjà écrit, entre Adam qui fut déposé sur la Terre et le Déluge 2246 ans se sont écoulés selon les calculs de nos exégètes modernes, des preuves archéologiques et géologiques, mais les humains qui sortirent de l’Arche étaient de la stature antédiluvienne et vivaient encore huit-cents ans pour la moyenne voire neuf cent pour quelques-uns. L’âge et la stature humaine commença à diminuer pour les enfants nés après le Déluge. « LesAntiquités Bibliques p.1245, p.1247 :« Du vivant de Noé, dans la trois cent quarantième année après la sortie de l’Arche, les Princes de la terre voulurent se compter. Ce nombre comprend tous les hommes marchant en force selon les règles de la guerre, en présence de leurs chefs, sans compter les femmes, les enfants et les vieillards, les générations de Noé, placés séparément, dont le nombre total fait ensemble, neuf-cent-quatorze mille cent. Voilà ceux qui furent passés en revue, du vivant de Noé. » Ces humains avaient entre six cents et quatre-cents ans le jour de ce recensement. Noé décéda trois-cent-cinquante ans après le Déluge et il avait vécu neuf-cent-cinquante années.

Après le décès de Noé la stature humaine et l’âge des humains diminua rapidement, et du Déluge à Abraham deux mille ans ont passé. Du vivant de Noé les humains croyaient uniquement en EL-SHADDAÏ le seul et unique « DIEU » et ne formaient qu’un Peuple avec une seule langue et ils vivaient des hauts plateaux du mont Loubard de la chaîne de montagnes Ararat en Anatolie en descendant des fleuves Euphrate et Tigre qui se jetaient dans le golfe Persique. A l’époque c’était des vallées fertiles et boisées, aujourd’hui ce n’est que du sable. Les humains de l’époque voulurent construire une tour qui atteindrait les nuages. Aujourd’hui les humains ont construit des tours qui dépassent les nuages puisque deux font plus de six-cents mètres et l’autre à Dubaï plus de huit-cents mètres de hauteur.

Noé n’était plus là comme Patriarche pour guider les humains, et ceux-ci décidèrent de construire une tour qui atteindrai les nuages sous l’impulsion de l’ingénieur Bélius d’où son nom de tour de Babel et proche de là, ils construisirent la ville de Babylone.

Antiquités Bibliques p 1251-52

« Voici que les enfants des hommes sont devenus malveillants par leur mauvais dessein de se construire pour eux une tour dans le pays de Shinéar. Ils commencèrent à construire et ils firent des briques au feu et les briques leur servaient de pierre et ils les cimentaient ensemble avec l’argile qui est l’asphalte qui vient de la mer et des fontaines d’eau du pays de Shinéar. Et ils construisirent la tour pendant quarante-trois ans, femmes, enfants vieillards durent travailler sur la tour de Bélius. Sa hauteur comptait 5433 coudées et 2 paumes ( 58 cm x5433 = 3151,14 m + 7.5 cmx2) et la longueur d’un mur était 13 stades et 30 stades de l’autre, soit 185×13 = 2405m et 30×185 = 5550 m.

Et le Seigneur notre Dieu nous dit : – « Voici ils sont un peuple et ils ne parlent qu’une langue et maintenant rien ne les retiendra. Allons, descendons et confondons leur langage et leur aspect pour qu’ils ne puissent plus se comprendre l’un, l’autre, et que le frère ne reconnaisse pas son frère et qu’ils se dispersent sur toute la Terre et qu’un même objectif ne les lie plus jusqu’au jour du jugement ». Et le Seigneur descendit et nous descendîmes avec lui pour voir la ville et la tour que les enfants des hommes avaient construits. Et il confondit leur langage et leur aspect, ils ne pouvaient plus comprendre la langue de l’autre et ils ne reconnaissaient pas son prochain et ils cessèrent alors de construire la ville et la tour. Et EL-SHADDAÏ fit souffler un vent très fort et chaud et la tour n’était que ruine. Cet endroit fut appelé « Désolation »

Noah-DélugeA partir de ce jour, les humains ne se comprenant plus, partirent ensemble selon leur aspect, puis selon leur langage et ils se dispersèrent sur toute la Terre. Il fut écrit par les apocryphes que ceux qui avaient la peau des différents noirs étaient de la descendance de Cham, ceux qui étaient cuivrés c’est-à-dire de la couleur rouge, brunâtre, au jaune partir par les Indes et peuplèrent l’Asie descendance de Sem et ceux à la couleur blanche descendant de Japhet peuplèrent l’Europe, mais beaucoup partir aussi par la grande mer et les Atlantes car les Continents continuaient de dériver et qu’il y avait ce Continent les Atlantes entre les Amériques et l’Afrique. Ce Continents se serait enfoncé dans la mer Atlantique quelques siècles après le Déluge à la vitesse de vingt mètres à la seconde et les Iles Canaries, Cuba et les Archipels attenantes ainsi que les Iles comme la Martinique, la Guadeloupe, et les autres seraient les sommets montagneux de ce Continents. Réalité ou Conte ? Les géologues confirment que ce Continent aurait existé, mais quand ? Platon disait que des marins contaient cette histoire et l’existence d’une grande île qui avait des connaissances extraordinaires puisqu’ils se déplaçaient sur des engins volant au-dessus de la terre mais aussi sous la mer.

Venons à quelque chose de beaucoup plus véridique ! Les humains de toute couleur de peau et de langage suivirent les côtes de la Mer Méditerranée jusqu’au Détroit de Gibraltar par le Nord les côtes Ibériques et par le Sud jusqu’à la Grande Mer. Ceux du Nord traversèrent le Détroit pour rejoindre les autres humains qui étaient sur les plages Marocaines. Ils construisirent des immenses radeaux, ainsi que des bateaux de fortune. Hommes, femmes, enfants, animaux de toutes sortes petits et gros, réserves de nourriture séchée ainsi qu’une réserve d’eau importante car ils pensaient qu’ils resteraient sur ces embarcations trois ou quatre Lunes. Ils posèrent sur ces barges des mâts avec une grande toile qui servirait de voile et pour ne pas se perdre ils s’attachèrent les uns aux autres et ils prirent la mer. Ils voguèrent au gré des vents, des courants marins et un mois après pour certains ils arrivèrent sur les rivages brésiliens, pour d’autres ils continuèrent jusqu’à toutes ces iles grandes et petites et d’autres arrivèrent sur les rivages de Floride et de la Caroline, ainsi se peupla les Amériques, mais aussi par le Détroit de Béring au Pôle Nord qui peupla l’Amérique du Nord.

Tous ces Peuples des Amériques ne croyaient en un seul et unique « Dieu » qu’ils nommaient dans l’Amérique du Nord le « Grand Esprit », dans l’Amérique du Sud c’était « Pachacamac » Pérou, Bolivie particulièrement, mais les Incas leur « Dieu » créateur était « Viracocha »

Des « Écrits » anciens d’Amérique du Sud conte qu’un groupe d’Êtres à la tête brune, ressemblant aux humains priaient un « Dieu » que l’on ne voyait pas, mais qui avait une grande puissance et ils l’imploraient tous les matins et lui dédiaient tout le septième jour. Ils contaient que c’est ce « Dieu » là qui créa le soleil, la lune et les étoiles, et ils avaient une très grande intelligence.

Les conquêtes espagnoles détruisirent toute la littérature précolombienne, comme toujours le fanatisme religieux et la bêtise humaine mélangée, ce qui fait que de la culture « quiché » nous ne connaissons que peut de chose. Le modernisme par la structure des squelettes essaye de connaître l’origine du peuplement des Amériques, mais il y a trop de différence entre l’Amérique du Sud et celle du Nord.

Les médecins légistes vous diront que tel squelette est africain ou asiatique, voire européen, et le squelette des Amériques est un mélange des trois plus où moins prononcé selon l’origine du sud ou du nord.

Revenons au Déluge, comme écrit précédemment les cent-cinquante, deux-cents humains qui étaient dans l’Arche dont Noé, ces trois fils, mais aussi ses frères et sœurs, ses filles et ses gendres, ses tantes et oncles, mais aussi ses cousins directs et indirects, tous ces humains faisaient partie de la famille de Noé, donc EL-SHADDAÏ est juste quand il dit : « Tu entreras ta famille et toi » et moi je suis juste quand j’écris que dans l’Arche deux-cents humains entrèrent pour s’occuper des animaux, mais aussi de l’entretien de l’Arche qui ne pouvait être éclairé que grâce à la pile atomique et à la connaissance de l’électricité sans fil.

EL-SHADDAÏ n’ignorait pas que les humains allaient emmener avec eux le maximum de Livres, ceux d’Hénoch, mais aussi ceux sur les plantes, les remèdes, l’astronomie, l’astrologie et beaucoup d’autres sur les métaux, la pierre, le bois, sur l’irrigation, les canalisations. N’oublions pas que l’humain était âgé de 2246 ans au Déluge et qu’à la dispersion de la Tour de Babel l’humain avait 2850 à 2900 ans environ de vie sur la Terre et qu’il ne vivait plus que cinq-cents ans maximums et que sa stature ne faisait plus que deux mètres cinquante, deux mètres quatre-vingt.Lune-Pleine jaune

Selon les régions, les saisons, la nourriture, la morphologie humaine changea énormément. A l’ère d’Abraham soit encore cinq à six siècles de plus l’humain ne vivait plus que deux cents ans et sa stature était de deux mètres voire même en-dessous. Le squelette humain changea entre l’homme et la femme, mais aussi entre les Continents, Asiatique, Africaine, Européenne, voire Américaines, ainsi ces squelettes humains devenaient reconnaissables par leur forme arrondie, aplatie, allongée. L’humain par la tare adamique perdait de son intelligence, mais EL-SHADDAÏ, pendant ces dix, onze mois de navigation dans un lieu fermé où « l’esprit » humain perdit beaucoup dans son subconscient naturel, dû jouer sur le cerveau de l’homme pour que ces derniers survivants ne recommencent pas, par leur intelligence à détruire la terre et à changer ce que Lui avait créé avec sagesse et amour en jouant les apprentis sorciers sur la génétique animale. Le fait d’être enfermer dans cette caisse de bois, de faire tous les jours le même labeur contribua énormément au changement de l’esprit humain qui perdit en réflexion, raisonnement, sauf sur le respect de la vie.

Maintenant je me pose quelques questions, les humains comme toutes les âmes vivant dans l’Arche comment faisait-ils pour connaître le jour de la nuit surtout tous ceux qui vivaient au centre de cette caisse à savon qui mesurait trois-cent-trente mètre de long, sur cinquante-cinq mètres de large ? Il n’y avait pas d’ouverture en dehors de ce quatrième palier où troisième étage recouvert d’un toit de telle manière que l’on ne pouvait même pas admirer les étoiles et la lune la nuit, ni le ciel bleu le jour. Ceux qui s’occupaient de ce troisième étage avaient la chance de pouvoir constater le jour de la nuit, donc les humains tournaient dans les étages, ce qui confirme ce que j’écris sur leur nombre.

Néphilim, squeletteCe qui est étrange c’est que la Bible n’écrit presque rien sur le Déluge, la vie dans l’Arche, la spiritualité des humains vivant dans cette caisse de bois et le temps réel que ces gens et ces animaux, bêtes et bestioles restèrent dans cette Arche.

La grande porte sur le côté fut fermé par EL-SHADDAÏ, et à partir de ce moment sept jours avant que la pluie ne tombe. Puis il plut pendant quarante jours et quarante nuits et l’eau stagna avec quinze coudées au-dessus de la plus haute montagne, pendant cent-cinquante jours, et après cela l’eau partie de la Terre pendant cent -cinquante jours avant de voir les sommets des montagnes,Genèse VII : 4, 22-24,« Car encore sept jours et je ferai pleuvoir sur la terre pendant quarante jours et quarante nuits et j’effacerai de la surface du sol tous les êtres que j’ai faits. »

« Tout ce qui avait une haleine de vie dans les narines, c’est-à-dire tout ce qui était sur la terre ferme, mourut. Ainsi disparurent tous les êtres qui étaient à la surface du sol, depuis l’homme jusqu’aux bêtes, aux bestioles et aux oiseaux du ciel ; ils furent effacés de la terre et il ne resta que Noé et ce qui était avec lui dans l’arche. La crue des eaux sur la terre dura cent cinquante jours. ». Si vous continuer à lire le chapitre huit de la Bible, cette caisse de bois est encore pire que ce que je vous ai écrit, car elle est complètement close en dehors d’une minuscule fenêtre qui aurait été façonnée au troisième étage. Voici les écrits Bibliques, Genèse VIII : 1-12, « Alors l’Être Suprême se souvint de Noé et de toutes les bêtes sauvages et de tous les bestiaux qui étaient avec lui dans l’arche, EL-SHADDAÏ fit passer un vent sur la terre et les eaux désenflèrent. Les sources de l’abîme et les écluses du ciel furent fermées – la pluie fut retenue de tomber du ciel et les eaux se retirèrent petit à petit de la terre – les eaux baissèrent au bout de cent cinquante jours et, au septième mois, au dix-septième jour du mois, l’arche s’arrêta sur les monts d’Ararat.

Les eaux continuèrent de baisser jusqu’au dixième mois et, au premier du dixième mois, apparurent les sommets des montagnes.

Au bout de quarante jours, Noé ouvrit la fenêtre qu’il avait faite à l’arche et il lâcha le corbeau, qui alla et vint en attendant que les eaux aient séché sur la terre. Alors il lâcha d’auprès de lui la colombe pour voir si les eaux avaient diminué à la surface du sol. La colombe, ne trouvant pas un endroit où poser ses pattes, revint vers lui dans l’arche, car il y avait de l’eau sur toute la surface de la terre, il étendit la main, la prit et la fit rentrer auprès de lui dans l’arche.

Il attendit encore sept autres jours et lâcha de nouveau la colombe hors de l’arche. La colombe revint vers lui sur le soir et voici qu’elle avait dans le bec un rameau tout frais d’olivier ! Ainsi Noé connut que les eaux avaient diminué à la surface de la terre. Il attendit encore sept autres jours et lâcha la colombe, qui ne revint plus vers lui ».

Je viens de poser plusieurs textes bibliques qui vont nous permettre de connaître le temps que les humains, animaux sauvages et domestiques, bêtes et bestioles, volantes rampantes, ainsi que les animaux marins qui durent subir une forte pression atmosphérique et certainement beaucoup d’espèces décédèrent.Ani-Oiseau-C'est encore moi, le locataire

Tous le long des « Écrits » Bibliques, mais aussi les apocryphes parlant de l’humain de l’époque, pas beaucoup de chose ont changé dans la réflexion de « l’Esprit » humain. En effet nous sommes une drôle de machine, et aujourd’hui au XXIème siècle, avec toutes nos avancées technologiques, rien n’a changé sur la réflexion, le raisonnement, le penser de l’humain surtout sur ce qui lui est personnel dans son subconscient, car nous pensons par le cœur qui est en relation direct avec la conscience qui loge dans le cerveau. Ces deux organes vitaux, le cerveau et le cœur, fonctionne ensemble sur la spiritualité, la foi en quelque chose, comme ma croyance en un seul et unique « Dieu » responsable de la gestion de l’Univers, de tout ce qui respire sur la terre de la Terre, le corps humain compris, celui que je nomme comme Abraham, « EL-SHADDAÏ », celui aux milliards de visage, donc irreprésentable, visible dans l’invisible, que nous aimons avec notre « Cœur » et notre « Esprit ».

Comme je vous l’ai annoncé dans le chapitre précédent, la médecine m’a diagnostiquée un Cancer de la peau en phase trois, voire un Cancer généralisé que certainement les examens vont confirmer, car cela, vous le ressentez au plus profond de vous, alors je pourrai dire que ce « Dieu » m’a laissé tomber.

Mais aujourd’hui qui gouverne la Terre ?

Ce n’est pas Jésus le Nazôréen !

Il y a 1986 ans, il a reçu son investiture de Roi des Cieux, le jour de sa résurrection par son Père géniteur EL-SHADDAÏ !

Mais il n’a pas encore reçu son investiture terrestre, car si cela avait été le cas, la Terre ne serait pas gouvernée par les « Humains », la maladie n’existerait plus, ni les famines, et encore moins les guerres, ce qui nous prouve, pour le moment, que le « Gouverneur » de la planète Terre et de ses environs, c’est SAMMAËL et les SIENS qui, pour l’instant sont responsables de cette gestion catastrophique de notre Planète. N’oublions jamais que SAMMAËL a la faculté de se déguiser en « Ange de Lumière » !

Et vous constaterez qu’il existe toujours un petit nombre d’humains qui aiment sincèrement, sans hypocrisie, avec le cœur et l’Esprit, ce « Dieu » seul et unique, EL-SHADDAÏ, et attendent patiemment que Jésus le Nazôréen reçoive son investiture terrestre comme Roi de la Terre, je pense faire partie de ce petit nombre ainsi que vous tous humains de toute la Terre qui me lisez, car dans votre cœur vous voulez savoir, connaître ce « Dieu » plein d’amour, car souvent il a été là pour moi, et cela nous nous en apercevons que quelques temps après en disant « Il y a eu quelqu’un au-dessus de ma tête pour m’aider ou nous aider, car je n’ai pas d’explications plausibles ! » et vous pensez que c’est un coup de chance, d’autres vous dirons, c’est le destin, mais peu penseront à l’Être Suprême.

En attendant que j’écrive la suite ayez foi en ce « Dieu » que nous ne voyons pas, que nous ne représentons pas, mais il est là, aux milles facettes, dans notre cœur, par notre esprit, cet invisible que nous aimons auquel nous croyons, alors portez-vous bien, et prenez soins de vous le plus longtemps possible.

Salutations cordiales à tous !

Sig : J-P. G. dit « GRANDELOUPO »

Pas de commentaire »

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

 

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus